Mode éthique : Qu’est-ce que c’est ?

mode-ethique-kesako

La mode éthique se base sur des habitudes quotidiennes éco-responsables qui favorisent le bien être de notre planète.

La mode éthique n’a pas de définition propre à elle même. Elle s’identifie à des méthodes et des termes liés à son concept tel que la mode durable, la mode éco-responsable…

À l’heure actuelle, les usines de production de textile ont envahi la planète de gaz à effet de serre, au profit d’1 et jusqu’à parfois 5 nouvelles collections par mois afin d’être tendance. À méditer…. 

 La mode éthique, elle, se base sur des habitudes quotidiennes éco-responsables qui favorisent le bien être de notre planète.

Vous ne savez pas de quelle manière vous pouvez adopter une mode éthique ?

Les Nomades sont là pour vous éclairer sur le chemin du changement de façon simple. 😃

Il faut observer quels types de fibres ont été utilisés à la confection du tissu. Sur une mode éthique, on peut retrouver différentes fibres :

Les fibres naturelles

On va y retrouver le lin, le coton, la soie, la laine, le chanvre, le cachemire… Il faut cependant faire attention à ces fibre car malgré leurs origines naturelles, elles peuvent être produites de façon exagérée et donc avoir un impact nocif sur l’environnement (par exemple, le coton consomme énormément d’eau). Elles n’utilisent cependant pas de pétrole.

Les fibres biologiques

Elles regroupent les fibres naturelles cultivées selon les normes biologiques. Malgré l’aspect bio, cela n’empêche pas un impact écologique important notamment en ce qui concerne le coton. Toutefois, on retrouve la plupart du temps des meilleures conditions de travail pour les agriculteurs, assuré par certains label comme le label Max Havelaar pour le coton par exemple.

Les fibres recyclées

Cette innovation est très jeune sur le marché puisqu’elle est encore en développement dan le secteur. L’objectif de recycler des textiles très usagés est d’amener à une économie circulaire, afin d’éviter une production nouvelle de textile déjà existant et de favoriser le recyclage et donc de réaliser des économies. Cependant, cette innovant éprouve des difficultés puisqu’à l’heure actuelle, il est impossible de produire des fils 100% recyclés, ce qui amène tout de même à intégrer des fibres synthétiques neuves afin d’assurer la durabilité du produit.

Les tissus up-cyclés

À la différence des fibres recyclées, les tissus up-cyclés existent déjà puisque ça peut être par exemple des chutes de tissus, des fins de rouleau d’industrie… Il vont seulement avoir une seconde vie. Petit avantage, il n’y a pas de nouvelles matières créées. Toutefois, on y retrouve un problème de traçabilité sur les tissus puisqu’ils sont passer par de nombreuses mains avant d’être revendus d’occasion.

Les fibres chimiques

Présentées comme des tissus écologiques car fabriquées à partir de matières premières comme le bambou, le bois… Elles nécessitent cependant une utilisation importante de produits chimiques et d’énergies. Selon l’usine qui va produire les tissus, ainsi que les normes écologiques appliquées, le tissu sera considéré comme vert. Ce n’est pas forcément le cas de toutes les usines de fibres chimiques. Il faut donc vérifier la traçabilité afin de pouvoir juger de la qualité de ces matières.

Les tissus vegan

Ces tissus excluent toute matière première animale, telle que la soie, le cuir, la fourrure, la laine…

Enfin, au niveau de la confection, on retrouve trois catégories :

La confection équitable (assurer le respect des conditions de travail)

Le Made In Local (assurer une production 100% française ou Made in Europe)

Les teintures naturelles ou non toxiques (favoriser les teintures à base de plantes)

La mode équitable permet donc de réaliser une démarche éco-conception, de favoriser une transparence sur l’origine des produits, d’acheter moins et d’acheter d’occasion.

 

Alors ? Qu’attendez-vous pour vous lancer dans la mode équitable ? 

@lesno_mades vous accompagnent au quotidien dans vos changements d’habitudes vestimentaires.